Au Travail à Londres


Calcul de la retraite à Londres


Accueil > Guides d'expat > Europe > Royaume-Uni > Londres
Outils:


Régime obligatoire

Basic State Pension

Toute personne ayant cotisé assez d'annuités à la National Insurance (NI) est en droit de toucher une retraite de base de la part de l'État (Basic State Pension).

Le montant de la retraite est calculé en fonction des versements effectués par le salarié tout au long de sa vie active et dépend de différents facteurs.
    Facteurs à prendre en compte :
  • Nombre d'années de cotisations (actuellement la pension au taux plein est acquise pour 30 années validées)
  • Nombre d'années restantes avant d'atteindre l'âge légal de départ en retraite
  • Possibilité que vous soyez concerné par d'éventuels changements dans le système de retraite
En 2012, le plafond de la retraite est de 102,15 £ par semaine et par personne. Vous pouvez simuler votre retraite sur le State Pension profiler.

Le versement de votre retraite se fait quasi automatiquement. Le Service des retraites vous enverra un livret d'information ainsi qu'un courrier vous invitant à effectuer votre demande de retraite quatre mois avant votre départ officiel. Si vous n'avez toujours rien reçu dans les 3 mois précédents votre départ, appelez le 0800 731 7898 entre 8h00 et 20h00 (0800 731 7936 pour le Pays de Galles).

    Documents nécessaires pour effectuer sa demande de retraite :
  • Numéro de Sécurité Sociale
  • Adresse actuelle complète (ainsi que vos deux adresses précédentes)
  • Numéro de contribuable
  • Si vous êtes marié(e) ou pacsé(e), apportez les documents suivants : numéro d'assuré de votre conjoint, acte de mariage ou convention de Pacs
  • En cas de veuvage, divorce, dissolution du Pacs ou décès de votre partenaire, munissez-vous de tous les documents mentionnant vos droits et ceux de votre conjoint aux différentes prestations sociales.
  • Adresse de votre employeur sur les deux dernières années de vie active (ainsi que la durée de vos contrats de travail pendant cette période)
  • Si vous avez travaillé ou vécu hors du pays, apportez tous les documents -datés- justifiant de cotisations à l'étranger (numéro de sécurité sociale également)
Votre retraite vous sera versée directement sur le compte en banque de votre choix.

Retraite complémentaire publique

Si vous n'avez pas encore l'âge légal de départ à la retraite, vous pouvez vous constituer une retraite complémentaire si :

  • vous êtes employé et gagnez plus de 5044 £ (emploi unique)
  • vous avez des enfants de moins de 12 ans à charge et touchez des allocations familiales
  • vous avez une personne malade ou handicapée à charge plus de 20h/semaine et touchez des aides en ce sens
  • vous êtes agréé en tant que famille d'accueil et touchez des aides en ce sens
  • vous percevez des allocations pour cause de maladie ou handicap
    Vous ne pouvez vous constituer de retraite complémentaire publique dans les cas suivants :
  • vous êtes travailleur indépendant (car vos cotisations sont moins élevées)
  • vous êtes au chômage
  • vous suivez une formation à temps plein

Ce système était il y a peu encore connu sous le nom de "State Earnings-Related Pension Scheme (SERPS)". La retraite complémentaire est versée en même temps que la retraite classique.

Âge de la retraite

Actuellement, l'âge légal de départ en retraite est de 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes.

L'âge de départ des femmes ne cesse d'augmenter et devrait prochainement atteindre les 65 ans. Ces changements devraient prendre effet pour toute personne née entre le 6 avril 1953 et le 5 avril 1960. A compter de décembre 2018, une hausse de l'âge de départ à la retraite est prévue, pour les hommes et les femmes, devant atteindre les 66 ans en avril 2020.

Si vous repoussez votre départ en retraite, vous pouvez bénéficier de :
Retraite d'état supplémentaire (si vous reculez votre date de départ d'au moins 5 semaines vous pouvez gagner jusqu'à 1% par tranche de 5 semaines supplémentaires.)
ou bien Versement unique (si vous reculez votre date de versement de retraite de plus de 12 mois, vous pouvez alors choisir de recevoir la somme cotisée sur cette période d'un coup tout en obtenant le versement de votre retraite normale).
Ceci est valable dans le cas où vous continuez de travailler après la date officielle de votre départ en retraite ou dans le cas où vous choisissez de ne plus percevoir votre retraite sur une période donnée.

Utilisez l'outil de calcul en ligne pour évaluer votre âge de départ à la retraite.

Fonds de pension d'entreprise

Il existe différents types de caisses de retraite ou plans de retraite au sein des entreprises. Pour y souscrire, il faut pouvoir effectuer des cotisations régulières prélevées directement sur votre salaire. Les sommes investies ne sont pas imposables. Selon les entreprises, on vous proposera deux types de plans de retraite : l'un sur salaire, l'autre basé sur le placement de vos cotisations.

Plan de retraite sur salaire

Le montant de votre fonds personnel est basé sur vos revenus et fonction du nombre d'années que vous avez cotisées.

Plan épargne retraite

Votre fond disponible dépend ici de la somme investie dans le plan de retraite et des investissements effectués avec les sommes placées.

Dans les deux cas, le résultat est le même :

  • Anna place 40 £/mois dans le plan de retraite de son entreprise
  • Ses cotisations déduites de son salaire font apparaître un salaire imposable moins élevé et donc un taux d'imposition plus bas
  • L'employeur d'Anna place de son côté 40 £/mois au nom d'Anna
  • Total = 80 £/mois de cotisations pour la retraite d'Anna

Avantages

Plan de retraite avec prélèvement sur salaire - Le montant de votre fonds personnel est basé sur vos revenus et fonction du nombre d'années que vous avez cotisées.
Plan d'épargne retraite - La retraite perçue dépend de la somme que votre employeur et vous-même aurez cotisé et des bénéfices/intérêts récoltés. Au moment de votre départ, le montant de votre épargne sera utilisé pour votre retraite, souvent pour acheter des annuités (revenu régulier à vie). La somme que votre épargne continuera alors de vous rapporter est calculée selon un taux d'annuité dépendant de votre âge, sexe et des taux d'intérêts en vigueur.

Demande de retraite

Le moment de la demande de retraite ainsi que la méthode à utiliser dépendent de votre entreprise. Vous trouverez tous les renseignements dans le contrat inhérent au plan de retraite. Vous pourrez d'avance demander une estimation du montant que vous serez amené à percevoir (vous ou tout ayant-droit en cas de décès) à date de votre départ, ou si vous êtes amené à partir en préretraite en cas d'accident ou de maladie. Depuis une modification de la législation en 2006, vous pouvez toucher votre pension et continuer à travailler pour le même employeur.

Plan de retraite individuel par capitalisation

Il est en général bon d'être prévoyant et de se constituer une retraite privée dont les versements viendront s'ajouter à votre retraite classique une fois votre vie active terminée. Toute personne, qu'elle soit ou non salariée, peut cotiser à une caisse de retraite privée auprès d'une banque, de fonds d'investissements et de compagnies d'assurance-vie. Vous êtes en général libre de déterminer la somme que vous souhaitez verser chaque mois ou à l'année.

La somme que vous aurez placée n'influe pas sur le montant de base que vous percevrez de l'État mais pourra vous réduire le montant de votre retraite complémentaire publique. Pour toute somme placée dans votre plan de retraite, vous pourrez bénéficier d'une déduction d'impôts. Jusqu'à 75 ans, ces déductions s'appliquent sur 100% des revenus annuels.
Pour 80 £ cotisées, l'État verse de son côté 20 £ supplémentaires. Ces versements peuvent être effectués dans une limite de 255 000 £ de revenus par an (pour l'année d'imposition 2010-11). Au-delà de ce montant, les versements sont imposables. Pour les personnes dont les revenus dépassent les 150 000 £/an, la déduction d'impôts sera réduite.

    Les retraites privées sont particulièrement conseillées pour :
  • les travailleurs indépendants
  • les personnes sans emploi mais à même de cotiser à une caisse de retraite
  • les salariés dont l'entreprise ne propose pas de plan de retraite ou qui ne souhaitent pas en bénéficier
  • les personnes à revenus moyens souhaitant s'assurer une retraite décente

Contactez le service de conseil pour les retraites, Pensions Advisory Service (TPAS) afin d'en savoir plus sur les retraites privées. Ce service peut également vous venir en aide en cas de litige avec votre caisse de retraite.

Avantages

Vous recevrez chaque année un décompte faisant état des versements enregistrés et de la somme épargnée sur le fonds de pension. Vous disposerez également d'un aperçu de la retraite que vous pourrez toucher dans l'hypothèse où vos cotisations restent les mêmes au fil des années à venir. À la fin de votre période de cotisation, le montant disponible dépendra du total des versements effectués et du rendement du fonds de pension choisi. Des frais de gestion sont prélevés chaque année.

Lorsque vous partez en retraite, vous pouvez demander le versement de jusqu'à 25% de la somme totale cotisée sous forme de virement unique non-imposable. Deux options s'offrent ensuite à vous :
1. Utiliser le restant de l'épargne pour acheter une retraite (revenu régulier versé à vie) auprès d'une compagnie d'assurance-vie
2. Utiliser l'argent investi sous forme de revenus réguliers (imposés au taux usuel), l'argent restant en partie placé comme "unsecured pension" (revenu à vie mais taux d'intérêts peu attractifs) jusqu'à 75 ans ou "alternatively secured pension" (épargne coûteuse) après 75 ans.

Âge de la retraite

Vous pouvez profiter de votre retraite à partir de 55 ans. Certains fonds de pension permettent d'en bénéficier plus tôt mais les cas sont rares.

Il est assez courant d'attendre l'âge de 60 ou 65 ans et d'utiliser le fonds constitué en complément de la retraite d'état. Après 75 ans, le compte peut être fermé.

Retraite en actions, placements boursiers

Les retraites en actions (stakeholder) sont en de nombreux points semblables aux retraites en placements. Cependant, certaines normes doivent être respectées. Parmi elles :

  • Plafond imposé sur les frais de gestion annuels Les personnes en charge de la gestion des investissements peuvent s'octroyer une commission dans une limite d'1,5% du total du fonds chaque année et ce au cours des 10 premières années de placement, après quoi le plafond est fixé à 1%.
  • Flexibilité : 1. Vous pouvez changer de prestataire sans aucun frais, 2. Le montant minimum des cotisations s'élève à 20 £, 3. Il est possible d'effectuer des versements hebdomadaires, mensuels ou à des intervalles moins réguliers. Vous êtes libre de choisir et changer le rythme de vos versements comme bon vous semble, sans frais.
  • Sécurité : Votre épargne en actions est gérée par un banquier ou courtier assermenté.
  • Montant des cotisations et déductions d'impôts : Vous êtes libre de verser les sommes que vous désirez. Vous pouvez bénéficier de déductions d'impôts sur les versements effectués à hauteur de 100% de vos revenus annuels.

Expatriés

Pour les expatriés britanniques, le système de cotisations est un peu plus complexe. De même pour les expatriés travaillant au Royaume-Uni. Vous pourrez cependant effectuer une demande de retraite même si vous ne vivez plus au Royaume-Uni, dans la mesure où vous y avez cotisé. Cependant, vous ne bénéficierez des révisions de plafond (indexées sur le coût de la vie) que si vous vivez dans l'Espace économique européen (EEE) en Suisse ou dans un pays ayant signé un accord de Sécurité Sociale avec le Royaume-Uni concernant les retraites.

Cotisations à l'étranger

Si vous travaillez à l'étranger, vous cotiserez probablement au système de retraite du pays dans lequel vous travaillez. De nombreux accords ont été passés entre les pays de l'EEE d'une part, mais également avec d'autres nations. Selon la durée de vos cotisations à l'étranger, vous pourrez voir celles-ci créditées directement à votre retraite britannique ou bien recevoir deux retraites distinctes - l'une au Royaume-Uni, l'autre dans le pays dans lequel vous avez travaillé et cotisé. Lors de votre départ en retraite, l'une des deux procédures sera engagée en fonction de votre lieu de résidence à ce moment précis.

La législation européenne permet de coordonner les différents systèmes de Sécurité sociale en matière de retraites. Vous pouvez bénéficier de cette coordination si vous êtes ressortissant d'un pays de l'Espace économique européen (EEE : UE + Norvège, Islande, Liechtenstein et Suisse). Chaque pays dans lequel vous avez été assuré pendant au moins un an vous versera une pension de vieillesse lorsque vous atteindrez l'âge de la retraite fixé par ce pays (dans chaque pays, vos périodes d’assurance sont comptabilisées jusqu’à ce que vous atteigniez l’âge de la retraite).

Pour le calcul de votre pension, chaque pays prendra en compte :
- sa propre législation (pension nationale)
- totaliser l'ensemble des périodes accomplies sous la législation de tout État membre et proratiser en fonction des seules périodes accomplies sous la législation qu'elle applique (pension proportionnelle ou communautaire),

Vos pensions seront versées par chaque pays concerné.
Un organisme «de contact», normalement une institution du pays dans lequel vous vivez, se chargera de la gestion de votre demande de retraite. L’organisme de contact facilite l’échange d’informations entre les pays concernés par votre demande. Le montant et les modalités de paiement dépendent de la législation en vigueur dans chaque pays concerné.

Pour plus d'informations, consultez le site de la Commission européenne : Systèmes de protection sociale - MISSOC

Consultez également notre article sur les régimes de retraite britannique UK pension plans.

Impôts sur les retraites d'État

Si vous êtes défini comme "non-résident du Royaume-Uni" pour ce qui relève de votre imposition, vous aurez peut-être à régler des impôts sur votre retraite dans le pays. Si votre résidence est partagée entre le Royaume-Uni et un autre pays, il y a de grande chance que vous soyez considéré résident du Royaume-Uni. Si à l'inverse vous vivez à l'étranger, vous serez considéré comme non-résident du Royaume-Uni.

Non-résident si vous vivez dans un pays qui a des conventions de double imposition avec le Royaume-Uni, vous n'aurez pas d'impôts à payer sur votre retraite britannique au Royaume-Uni, mais directement dans votre pays de résidence. Si de tels accords n'existent pas avec le pays dans lequel vous résidez, vous devrez vous acquitter des impôts sur votre retraite britannique au Royaume-Uni, voire également dans votre pays de résidence.

Organismes gouvernementaux à prévenir en cas de déménagement

    Si vous partez vivre à l'étranger, vous devrez avertir :
  • Le Centre international des retraites (International Pension Centre)
  • HM Revenue & Customs (National Insurance Contributions Office)
  • Le centre des impôts

Le Centre international des retraites (Tél. : 44 191 218 7777) traite toutes les questions ayant trait aux retraites, allocations de perte de revenus, pension d'invalidité et autres, pour toute personne vivant à l'étranger.

La retraite complémentaire des salariés français

Pour permettre aux salariés français expatriés de conserver leurs droits, 3 organismes spécialistes proposent une protection sociale dans une continuité totale avec les régimes français:

  • La CFE : caisse d'assurance volontaire et organisme de Sécurité Sociale dédié aux expatriés, couvre les risques maladie, maternité, invalidité, accidents du travail, maladies professionnelles et vieillesse,
  • La CRE et l'IRCAFEX : institutions spécialistes de la retraite complémentaire des expatriés, fonctionne dans le cadre des régimes ARRCO et AGIRC,
  • Le GARP : Groupement des Assedic de la Région Parisienne, recueille les cotisations obligatoires ou volontaires pour l'assurance chômage des salariés expatriés.

Le tableau ci dessous reprend les principales équivalences au système francais:

 
EN FRANCE
HORS DE FRANCE
Retraite de base
CNAV (Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse)
CFE (Caisse des Français de l'Etranger)
Retraite complémentaire
Institutions ARRCO/AGIRC
CRE-IRCAFEX (Institutions ARRCO et AGIRC spécialistes des expatriés)
Maladie, maternité, invalidité, accident du travail, maladie professionnelles
SECURITE SOCIALE
CFE
Assurance chômage
ASSEDIC
GARP

Renseignez-vous auprès de la Caisse des Français de l'étranger
(CFE : http://www.cfe.fr)
et du groupe Taitbout (http://www.taitbout.fr).

Mise à jour 10/05/2012


Outils:

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Addthis

Services Partenaires

Déménagements internationaux

Lorsque vous vous installez à l’étranger vous allez au devant d’un grand changement. Vous avez un million de choses à penser et encore plus à gérer ! Nous vous proposons de sélectionner un petit nombre d’entreprises de qualité pour vous : cela peut vous aider à faire votre choix en toute sérénité.

Les entreprises de notre réseau de déménagement international sont à même de déplacer vos meubles et biens à Londres et partout dans le monde.

Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez jusqu'à 5 devis de diverses entreprises de déménagement. Ce service gratuit vous aidera à choisir l’entreprise qui convient le mieux à vos besoins et à votre budget.



Avez-vous des commentaires personnels ou des informations à apporter à cet article ? Ajoutez votre commentaire.


Allez sur le Forum pour discuter de calcul de la retraite à Londres, au travail.


Retrouvez plus de définitions et des réponses sur vos questions générales sur l'expatriation dans nos FAQ d'expat (Foire Aux Questions).