Le bonheur dans le monde en 2021



Publié le 2021-04-22 18:04:28
Image by Gerd Altmann from Pixabay

Pour la quatrième année consécutive, la Finlande est le pays où il fait le mieux vivre, selon le World Happiness Report. La Nouvelle-Zélande est le seul pays non européen à faire sa place parmi les 10 meilleurs pays.

Les êtres humains cherchent sans cesse à améliorer leur niveau de bonheur pour donner plus de sens à leur existence quotidienne. Il peut s'agir de changer d'emploi, de commencer un nouveau passe-temps ou de déménager dans un nouveau pays - tout cela contribue à notre quête pour trouver ce facteur de bonheur insaisissable. C'est pourquoi ces sondages qui semblent rationaliser ce qui rend plus heureux, nous facinent.

Cette année, le World Happiness Report (Rapport sur le bonheur dans le monde) était encore plus pertinent, et il a produit des résultats surprenants à la lumière de la pandémie de Covid-19 qui a très certainement eu un impact sur nos niveaux de «satisfaction».

Le rapport a été compilé à l'aide des données du Wallup World Poll où les gens ont été invités à évaluer leur niveau de satisfaction à l'égard de la vie sur une échelle de un à dix, où dix correspondait au niveau de satisfaction maximal (la meilleure vie possible). L'enquête est menée chaque année et publiée par le Réseau des solutions de développement durable des Nations Unies et le Centre pour le développement durable de l'Université de Columbia. L'enquête était basée sur des niveaux de satisfaction à l'égard de la vie autodéclarés.

Les 20 meilleurs classements par pays

  1. Finlande: C'est la quatrième année consécutive que la Finlande conserve son premier rang. C'est un petit pays avec l'un des taux de pauvreté et des disparités de revenus les plus bas parmi les pays qui composent l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). En 2017, le Forum économique mondial l'a qualifié de pays le plus sûr et l'Organisation mondiale de la santé, en 2016, lui a attribué le titre de pays avec l'air le plus pur. Il a des niveaux élevés de protection du marché du travail avec de nombreux filets de sécurité sociale en place. Ce pays nordique remarquable est dirigé par une femme Premier ministre qui a réussit à naviguer au travers de la pandémie de Covid sans troublemajeur pour la Finlande (voir également l'analyse du CEO magazine).
  2. Danemark: On retrouve ce pays en position de tête grâce à une population qui, généralement, a un sens très fort de la responsabilité commune envers la solidarité sociale et l'égalité. Bien que les citoyens soient très lourdement taxés, les soins de santé et l'enseignement supérieur sont gratuits. La garde des enfants est subventionnée et les personnes âgées reçoivent de généreuses pensions et des aides-soignants leur rendent visite à domicile. Les Danois se sentent en contrôle de leur vie, c'est pourquoi leurs scores de satisfaction à l'égard de celle-ci sont plus élevés que dans d'autres pays.
  3. Suisse
  4. Islande
  5. Pays-Bas
  6. Norvège
  7. Suède
  8. Luxembourg
  9. Nouvelle-Zélande
  10. Autriche
  11. Australie
  12. Israël
  13. Allemagne
  14. Canada
  15. Irlande
  16. Costa Rica
  17. Royaume-Uni
  18. République Tchèque
  19. États Unis
  20. Belgique.

Les auteurs du rapport ont été surpris de ne voir aucun changement remarquable par rapport aux résultats des années précédentes malgré les effets de Covid-19. La Finlande a continué de dominer la liste. Les États-Unis ont baissé d'un seul niveau dans le classement général. Cela peut s'expliquer par le niveau général d'optimisme pour l'avenir manifesté par les répondants américains.

Quelques pays asiatiques ont amélioré leur classement depuis l'an passé. La Chine a grimpé de quelques places, de la 94e à la 84e position du classement. Cette tendance à la hausse des pays asiatiques peut s'expliquer en partie par l'expérience qui a permis aux autorités de ces pays d'être mieux préparéesà la pandémie, étant donné qu'elles avaient auparavant connu les épidémies du H1N1, du MERS et la dengue.

La Croatie a fait un bond en avant de la 61e plac à la 23e placee sur la liste. Le rapport conclut que les autorités ont mis en œuvre des politiques pour permettre aux citoyens de continuer à travailler pendant la pandémie de coronavirus, tandis que d'autres pays ont imposé un arrêt complet pour les travailleurs non essentiels.

Jeffrey Sachs, l’un des rédacteurs du rapport de l’Université de Columbia, a noté que malgré les diverses difficultés provoquées par la Covid-19, les gens restaient généralement optimistes et avaient des niveaux élevés de satisfaction à l'égard de la vie. Ces niveaux élevées de satisfaction à l'égard de la vie concernaient également la capacité des personnes à mieux s'adapter aux nouvelles circonstances.

Certains des pays les moins bien classés dans l'enquête étaient l'Afghanistan, le Rwanda, le Botswana et le Zimbabwe. L'Équateur et les Philippines ont été plus malheureux que les années précédentes. Le Royaume-Uni est passé du numéro 13 au numéro 18 et les Émirats arabes unis sont passés du numéro 19 au numéro 27.

Quel était le but de l'enquête?

Les gouvernements du monde entier ont été contraints de répondre à une crise sanitaire et économique majeure, pratiquement du jour au lendemain avec peu ou pas de préparation ou d'avertissement. Le monde vient de passer 3 millions de décès liés à Covid, un chômage sans précédent et des difficultés économiques, gravant définitivement un chapitre très sombre de notre histoire.

Dans ces circonstances, l'enquête visait principalement à étudier comment la pandémie affectait la qualité et la routine générale de la vie des répondants, ainsi qu'à évaluer la réponse des différents gouvernements à cette crise sanitaire et économique massive.

Les résultats de l'enquête

Habituellement, le rapport compile les données des 3 années précédentes. Cependant, en raison de la pandémie, les auteurs ont pensé qu'il était également intéressant cette année de se concentrer uniquement sur l'année 2020. Cependant, ils n'ont pas remarqué de différences significatives: Bien que les pays aient connu un ralentissement général par rapport aux années précédentes, en moyenne, les répondants n'ont pas changé de manière significative leurs réponses, ce qui a conduit la plupart des pays de haut rang à maintenir leur position dans le classement mondial.

  • Les gens ont montré une plus grande variance d'émotions avec beaucoup plus e sentiments très négatifs, comme anxiété et dépression, que les enquêtes précédentes. Cela coïncide fortement avec le fait que le pays de résidence a été confiné ou non. Cependant, même si l'anxiété et la tristesse ont augmenté à court terme, ces niveaux sont revenus plus rapidement à des niveaux normaux.
  • Les gens ont accordé une plus grande importance à la confiance et au soutien économique pendant la pandémie qu'à des facteurs comme le revenu, la bonne santé et le chômage.
  • La confiance du public dans la capacité du gouvernement à prendre les bonnes décisions pour contenir le virus et assurer la sécurité des résidents a été un facteur important qui a été montré par l'enquête. Les pays qui ont réagi plus rapidement à la pandémie ont été en mesure de minimiser les infections, de limiter les décès et de revenir à des fonctions économiques normales plus rapidement que les pays qui ont tardé. Les personnes qui font confiance à leur gouvernement sont également plus susceptibles de s'en tenir aux règles et restrictions liées au Covid.
  • L'égalité des revenus entre les sexes a également joué un rôle important dans la détermination de la confiance du public. Par exemple, une meilleure égalité des revenus et le fait d'avoir plus de femmes à des postes clefs du gouvernement au Danemark contribue à une meilleur perception du pays européen.
  • Des pays comme la Nouvelle-Zélande et l'Australie ont tous deux obtenu de très bons résultats dans l'enquête parce que les citoyens se sont accommodés des règles et accordent une grande valeur à leurs libertés personnelles.
  • Les pays d'Asie de l'Est comme la Corée du Sud, avaient une préparation plus grande contre la pandémie en raison de l'expérience passée avec d'autres virus comme le MERS ce qui leur a permis de rapiudement mettre en œuvre un protocole en trois étapes pour tester, suivre et isoler les cas de contamination.
  • La pandémie et l'augmentation consécutive du chômage ont réduit la satisfaction des répondants par rapport aux années précédentes. Cela a été particulièrement vrai pour les jeunes par rapport aux personnes âgées qui étaient généralement plus optimistes quant à la croissance économique future. Les pays qui ont introduit plus de protections pour leurs marchés du travail ont obtenu de bien meilleurs résultats dans l'enquête que les pays qui n'avaient pas ou très peu de protection des travailleurs.
  • Il a été constaté que le soutien social et la solidarité (la capacité de compter sur les autres) offrait une protection contre les effets négatifs du chômage.

La résilience de l'esprit humain figure en bonne place dans ce rapport. On s'attendait à ce que les gens évaluent généralement leur niveau satisfaction beaucoup plus bas que les années précédentes en raison des conséquences de la Covid-19. Cependant, les niveaux de bonheur qui ont été relevés ne reflètent pas cela. Ce rapport peut servir de feuille de route utile pour certains pays qui n'ont pas bien réussi dans l'enquête pour améliorer la vie de leurs citoyens.


Partagez votre expérience, participez à la discussion et laissez des commentaires sur notre forum ICI.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest WhatsApp Addthis

Rubrique:
Tendances

Auteur: KashGo
Expat Mum in the Desert...
Outils:


Pour les autres discussions, avis, questions, opinions, rencontres, etc...: merci d'utiliser le forum.


Plus d'articles