Système scolaire à Bruxelles

Outils:

Dans le système institutionnel belge, l’enseignement à Bruxelles est de la compétence de la Communauté française.

Tous les jeunes (même les jeunes étrangers résidant illégalement en Belgique) ont droit à l'instruction. Ce droit est garantit par la Constitution belge (Art. 24).

A partir du 60ème jour qui suit l'inscription de la famille aux registres de la population de la commune de leur résidence, le mineur étranger est soumis à l'obligation scolaire.

L'enseignement belge se divise en 3 cycles: enseignement fondamental primaire, enseignement secondaire, enseignement supérieur (cycle court ou cycle long) et enseignement universitaire.

Les cours de toutes les écoles fondamentales (maternelles et primaires) sont organisées en cycles de compétences, généralement 2 ou 3 ans, pendant lequel l’élève doit acquérir des connaissances de base.

L'organisation en cycles est reprise dans le tableau suivant:

Cycle Age
maternel de 2,5 à 6 ans (non obligatoire)
primaire de 6 à 12 ans
secondaire de 12 à 18 ans
supérieur au delà de 18 ans (non obligatoire)

L’inscription dans une école maternelle est possible à tout moment de l’année.
L’inscription dans une école primaire est possible au plus tard le premier jour ouvrable du mois de septembre, sauf situation exceptionnelle (comme l'enfant venant de l'étranger). Dans tous les cas, les écoles communales du primaire et du maternel sont obligées d’inscrire tout élève dont les parents habitent la commune et qui en font la demande au plus tard le 30 septembre. Au-delà de cette date, les parents peuvent introduire une demande de dérogation auprès du Ministre.

A Bruxelles, tous les types d'enseignement sont dispensés soit en Français soit en Néérlandais et, dans les réseaux subsidiés par les pouvoirs publics, l'étude de la deuxième langue est obligatoire dès la troisième primaire.
La quasi totalité des écoles sont mixtes et les élèves y sont externes.
Les horaires se situent entre 8h (8h30) et 15h30 à 16h. Toutes les écoles offrent la possibilité de la demi pension (repas chauds à déjeuner) et la plupart proposent des garderies entre 16h et 18h où l'on aide les enfants à faire leurs devoirs.

La première évaluation se fait au plus tôt à la fin de la 2ème année en primaire et un examen est nécessaire en fin de primaire pour obtenir le C.E.B (Certificat d’Etude de Base).

Dans le cadre de la réforme qui a suivit les bouleversements de la fin des années '60, l'Etat belge a réorganisé l'enseignement secondaire. Ainsi la grande majorité des écoles organise actuellement un enseignement de type 1, dit enseignement rénové. Toutefois l'enseignement tel qu'il existait avant les années '70 existe encore dans quelques écoles de type 2.

L’enseignement de type 1

Il est organisé en 3 degrés comprenant chacun 2 années :

  1. Degré d’observation (1ère et 2ème années)
  2. Degré d’orientation (3ème et 4ème années)
  3. Degré de détermination (5ème et 6ème années)

Le 1er degré (observation) débute par une 1ère année de formation commune appelée 1ère A. Les élèves titulaires du CEB sont admis d'office en 1ère A. Les élèves en difficulté peuvent être orientés vers un 1ère B où l'enseignement est plus individualisé.

A partir de la 3ème année il faudra effectuer un choix entre 2 grandes sections : la section de Transition ou celle de Qualification technique (ou artistique) et professionnelle.

La section de Transition

La section de Transition générale, technique ou artistique prépare principalement aux études supérieures. Elle comprend donc au choix:

  • Humanités générales (100% de cours généraux)
  • Humanités technologiques (un mixage de cours technique ou artistique - 100% en cours généraux)

La section de Qualification

La section de Qualification prépare à l'entrée dans la vie active par l'attribution d'un certificat de qualification. Elle comprend donc au choix:

  • Humanités techniques (un mixage de cours technique ou artistique - avec 50 % de cours généraux et 50 % d'option qualifiante)
  • Humanités professionnelles (enseignement professionnel qui comporte 25 % de cours généraux et 75 % d'option qualifiante)

A la fin du 3ème degré (6ème année), l’enseignement professionnel offre à l’étudiant la possibilité de suivre une 7ème année qui permet d’obtenir soit une qualification supplémentaire dans un domaine proche de celui étudié précédement (CQ - Certificat de Qualification), soit un certificat de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) qui autorise l'accès aux études supérieures de type court, soit les deux. Il existe 3 types de 7ème professionnelles : A (CQ uniquement), B (CQ et CESS) et C (CESS uniquement).

L’enseignement de type 2

Il caractérise une minorité d’écoles secondaires et est structuré en 2 cycles de 3 ans:

  1. Cycle inférieur (3 premières années secondaires)
  2. Cycle supérieur (3 dernières années secondaires)

L’enseignement de type 2 ne propose plus que 2 formes d’enseignement : Général et Technique (sans distinction de transition ou de qualification)

L’enseignement secondaire général de type 2 regroupe:

  • Humanités anciennes qui propose les filières latin-grec, latin-maths et latin-sciences
  • Humanités modernes qui propose les filières scientifique A (maths dominantes), scientifique B (sciences dominantes), sciences humaines et sciences économiques

L'évaluation de chacune des années de l'enseignement secondaire (à l’exception de la 1ère) se concrétise par des attestations du conseil de classe appelées AOA, AOB ou AOC. L'Attestation d’Orientation A signifie que l'année a été terminée avec succès. L'AOB signifie qu'il y a des lacunes et le passage dans l'année supérieure est accompagné d'une restriction sur l'orientation future. L'AOC signifie que l'élève a raté son année. A la fin l'élève devra obtenir le CESS qui lui ouvre les portes de l'enseignement supérieur.

Les études supérieures

Le décret européen dit "Bologne" est entré en application en Communauté Française de Belgique depuis septembre 2004. Il comporte une uniformisation des diplômes (3 cycles : Licence, 3 ans - Master, 5 ans - Doctorat, 8 ans) facilitant les équivalences au sein de l'Union Européenne.

L'enseignement supérieur de type court

Il comporte 3 années d'études et répond à des objectifs professionnels précis (la théorie et la pratique sont associés). Il y a des stages en milieu professionnel ou en laboratoire. Il est dispensé hors université.

L'enseignement supérieur de type long

Il comporte toujours au mininum 4 années d'études et est à la fois générale et approfondie. Il est dispensé dans les institutions universitaires et hors université (Hautes Ecoles - domaine artistique, communication..., Armée...).

Les études universitaires sont divisées en cycles:

Cycle Grade Durée Enseignement
1er Transition: Grade académique de bachelier 3 ans (180 crédits) Il comprend les programmes qui conduisent au diplôme de bachelier et est indispensable pour aborder les études ultérieures.
2e

Grade académique de master

Grade académique de médecin ou vétérinaire

Grade académique de master complémentaire

1 an (60 crédits) ou 2 ans (60 crédits)

4 ans (240 crédits) ou 3 ans (180 crédits)

Master complémentaire en 1 an, à l'issue d'un master en 5 ans

Ces études comportent un enseignement "spécialisé" ainsi que, la plupart du temps, la présentation d'un mémoire de fin d'étude.
3e Doctorats environ 3 ans Ce cursus conduit à la thèse de doctorat et délivre un certificat de formation à la recherche.

Les services d’inscription sont ouverts de juin à septembre en continu ou avec interruption, selon les universités. Vous trouverez une fiche d'information sur les formalités d'inscription, selon que vous êtes étudiant belge ou étranger, sur le site Bruxelles-J.

Le Minerval : Il correspond au droit d'inscription et varie en fonction de l'école, du niveau d'enseignement et de la situation personnelle de l'élève/étudiant (boursier, étranger...).
Les syllabi
: ce sont les supports de cours qu'il est nécessaire d'acheter à l'école ou l'université. Un volume coûte environ 5 €.

Mise à jour 17/11/2005


Outils:

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Addthis

Commentaires

 Stéphane Feye

12/06/2010

professeur émérite
Ayant moi-même fondé en 1995 une école internationale indépendante d'humanités classiques gréco-latines (www.scholanova.be), je m'étonne qu'on ne mentionne pas, dans le système scolaire belge,la possibilité qu'ont les parents d'inscrire leurs enfants dans ce troisième réseau d'enseignement, qui est non seulement minoritaire, mais qui se finance souvent très difficilement, puisque les parents n'en sont pas moins détaxés pour autant. Il est tout à fait légitime que l'enseignement officiel ou subventionné fasse de la publicité pour ses services avec les deniers du contribuable, mais on ne peut occulter un enseignement légal de qualité, sous prétexte qu'il est minoritaire et pauvre. Il faudrait donc, pour le moins signaler ce réseau, pour simple raison d'égalité.

Avez-vous des commentaires personnels ou des informations à apporter à cet article ? Ajoutez votre commentaire.


Retrouvez plus de définitions et des réponses sur vos questions générales sur l'expatriation dans nos FAQ d'expat (Foire Aux Questions).

Allez sur le Forum pour discuter de système scolaire à Bruxelles, education.

Téléchargez le guide PDF complet pour expatriés à Bruxelles

Télécharger le guide: Bruxelles, Belgique
  • Consultez en un unique livret tous les articles d'un guide pour expatrié.
  • Appréciez de larges photos couleur pour illustrer chaque section.
  • Des cartes supplémentaires: Région, ville, voisinage, rues.