Vers des règles communes pour voyager en Europe cet été



Publié le 2021-06-04 13:58:07
Travel photo created by freepik - www.freepik.com

Divers pays européens cherchent de toute urgence des moyens de s'ouvrir aux voyages et au tourisme à temps pour l'été. Certains préconisent des certificats Covid obligatoires (vaccins ou test) pour faciliter les voyages en toute sécurité tandis que d'autres classent les pays en fonction de leur dernières statistiques sanitaires sur la maladie.

La pandémie a rincé le monde et celui ci est fatigué, alors que les gens luttent pour s'adapter à la "nouvelle normalité" et aux grands changements de mode de vie auquels nous avons tous dû nous adapter. Certains pays maîtrisent assez bien leur taux d’infections au Covid-19 et voient la lumière au bout du tunnel pandémique. Le Royaume-Uni vient de franchir une étape importante en enregistrant zéro décès lié à Covid le 1er juin et des taux très faibles depuis un mois, même si l'inquiétude demeure du fait du variant indien.

Un sytème de feux tricolores pour l'Angleterre

Le gouvernement utilise un système qui catégorise les pays :

  1. ceux qui nécessitent une période maximale de quarantaine,
  2. les pays qui exigent une période de quarantaine raccourcie,
  3. les pays qui ne nécessitent pas de quarantaine.

Ce système de feux de circulation étiquette un pays en rouge, orange ou vert en fonction de quelques facteurs tels que :

  1. Pourcentage de la population totale vaccinée
  2. Taux d'infection actuel
  3. Tout variant émergeant de ce pays

Ce système de tri vise à sauvegarder les gains que le gouvernement a réalisés jusqu'à présent - un jour de zéro décès par COVID le 1er juin et près de 75 % de tous les adultes recevant au moins une dose du vaccin.

Les personnes provenant d'un pays "vert" n'auront pas besoin de quarantaine

Début mai, le gouvernement britannique a annoncé une liste de pays classés "verts" qu'il autorisera pour les voyages non essentiels. Cela comprend des pays comme le Portugal, Singapour, Gibraltar, Israël, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Brunei, l'Islande, les Malouines et les îles Féroé.

Bien que les voyageurs d'Angleterre voyageant vers et depuis un pays «vert» n'aient pas besoin de période d'isolement une fois arrivés au Royaume-Uni, ils auront toujours besoin de tests PCR avant leur départ et après leur retour. Ils auront besoin d'un test PCR dans les 72 heures suivant le voyage de retour et d'un autre test dans les deux jours suivant leur retour en Angleterre. Contrairement à de nombreux autres pays, l'Angleterre oblige les voyageurs à utiliser des laboratoires privés et donc payants, et les prix varient fortement. En moyenne les coûts des tests PCR sont d'environ 120 £, mais diverses agences de voyages ont considérablement réduit les prix dans le but de stimuler l'industrie du voyage (prix concernant les tests obligatoires à l'arrivée ici).

La liste « verte » telle qu'elle se présente a été vivement critiquée par l'industrie du voyage pour avoir ignoré les destinations de vacances britanniques populaires.

Cette liste actuelle de pays « verts » n'est en aucun cas gravée dans le marbre comme une décision finale. L'évolution rapide des données sur la pandémie rend nécessaire de revoir constamment cette liste avec des changements qui se produisent quasiment du jour au lendemain. La liste verte totale à ce jour : Singapour, Gibraltar, Israël, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, le Portugal, Brunei, l'Islande, les Malouines et les îles Féroé. Cependant, à titre d'exemple de la grande incertitude à laquelle est confrontée l'industrie du tourisme, le Royaume-Uni a annoncé que le Portugal sera relégué en orange à partir de mardi prochain. Pour beaucoup, la règle n'est destinée qu'à rester... jusqu'au prochain changement !

L'autre question importante est de savoir si le pays figurant sur la liste verte accepte les touristes du Royaume-Uni. Les pays "verts" comme la Nouvelle-Zélande, Singapour et l'Australie ont toujours leurs frontières fermées aux voyageurs.

Pays de la liste orange et rouge, avec des changements de position rapides

L'émergence de nouveaux variants est attendue à mesure que le virus se propage et mute (bonne vieo explicative ici). Quelques-uns ont déjà été identifiés depuis le début de la pandémie. Récemment, un nouveau variant identifiée pour la première fois en Inde, désignée par l'OMS sous le nom de Delta, est source de préoccupation alors qu'il continu de se propager.

Le 7 juin, d'autres pays seront probablement ajoutés à la liste "rouge", comme Bahreïn, le Costa Rica, Trinité-et-Tobago et le Koweït, selon l'Evening Standard, en réponse aux taux d'infection élevés dans ces pays.

D'ors et déjà, les expatriés britanniques dans ces pays se démènent pour planifier leur voyage au Royaume-Uni avant le 7 juin pour éviter la quarantaine hôtelière de dix jours au coût exorbitant de 1750 £.

D'un autre côté, certains experts des compagnies aériennes pensent que des pays comme l'Espagne, la France et la Grèce se verront bientôt attribuer une place plébiscitée sur la liste "verte" (ce qui pourrait être considéré comme une réponse aux inquiétudes de l'industrie du tourisme pour les destinations touristiques britanniques populaires, comme vu ci-dessus); ces pays figurent actuellement sur la liste orange.

Le Royaume-Uni envisage de réserver le terminal 4 d'Heathrow uniquement pour le traitement des voyages à destination et en provenance des pays de la liste «rouge» (le T3 est actuellement utilisé). Ceci dans le but d'empêcher les personnes figurant sur la liste "rouge" de se mélanger avec des personnes arrivant de pays plus sûrs et "verts" et d'améliorer l'efficacité du traitement des voyageurs, car il y a une augmentation attendue des voyages à l'étranger au cours de la période estivale.

À ce jour, ces modifications ne s'appliquent qu'à l'Angleterre car le Pays de Galles, l'Écosse et l'Irlande du Nord n'ont encore confirmé aucun changement. Les autorités prévoient de revoir les listes verte, rouge et orange toutes les trois semaines en fonction des taux d'infection COVID actuels dans ces pays. Cependant, ils avertissent également les voyageurs de s'assurer que toutes les réservations de vacances qu'ils effectuent sont remboursables car ces listes peuvent changer à court terme.

Les pays de l'UE font leurs propres listes "vertes"

Les gouvernements européens ont peut-être connu des ratés dans leur réponse à la pandémie et à l'économie, mais ils essaient maintenant de s'organiser afin de permettre un été presque «normal».

Selon The Guardian, le Royaume-Uni ne figure pas encore sur la liste de l'UE des pays approuvés pour les voyages non essentiels, mais des pays individuels comme la Grèce et le Portugal se sont ouverts aux touristes britanniques. Ainsi, tandis que l'UE fait des recommandations globales, certains pays individuels font leurs propres listes et obligations.

La France par exemple a décidé d'adopter, à partir du 9 juin, un système de feux tricolores similaire à celui du Royaume-Uni. Pour les pays classés en vert (zone européenne, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour), aucune raison impérieuse n'est requise et seules les personnes non vaccinées seront tenues de présenter un test PCR ou antigénique. Pour les pays classés en rouge, un motif impérieux est nécessaire pour venir en France si vous n'êtes pas citoyen français, et les tests sont obligatoires que vous soyez ou non vacciné. Pour les pays classés en orange, comme les États-Unis ou la Grande-Bretagne, un motif impérieux (qui inclut le fait d'être français) et un test n'est requis que pour les personnes non vaccinées entièrement.

L'UE essaie d'unifier ses règles

Fin mai, l'UE a conseillé aux pays membres de commencer le processus d'assouplissement des procédures de confinement et d'autoriser la liberté de mouvement au sein de l'UE en raison du taux global élevé de vaccination et de l'amélioration générale des réponses COVID-19 des différents États membres de l'UE.

Cette liberté de circulation s'adresse tout particulièrement aux personnes titulaires du certificat officiel numérique Covid de l'UE (anciennement appelé certificat vert numérique).

Ce certificat est largement reconnu par tous les États membres et permettra la libre circulation au sein des États membres. Il standardise le protocole Covid dans toute l'UE et unifie les États membres. Les gens pourront voyager au sein de l'UE pour rendre visite à leur famille et partir en vacances.

Quelques caractéristiques importantes du certificat numérique Covid de l'UE :

  1. Il est disponible à la fois sur papier et en numérique, selon la forme que le porteur souhaite porter. La version numérique sera disponible sur votre appareil mobile compatible.
  2. Il est gratuit et sera disponible même si vous avez été vacciné, testé ou récupéré avant la finalisation et la mise en place de ce certificat.
  3. Il a un code QR qui est facile à numériser et à suivre dans tous les États membres.
  4. Il enregistrera toutes les vaccinations Covid, tous les tests et récupérations sans compromettre la vie privée de l'individu.
  5. Dans les États membres où certaines activités sont légalement limitées aux personnes guéries, testées et/ou vaccinées, les pays peuvent utiliser ce certificat standardisé dans le cadre de leurs lois nationales.
  6. Les États membres sont instamment priés de ne pas imposer de nouvelles restrictions de voyage aux titulaires du certificat, sauf si cela est nécessaire pour assurer la sécurité de leurs citoyens.
  7. L'UE mettra également des fonds à la disposition des États membres pour rendre les tests Covid plus abordables et pour aider les pays à déployer le certificat.

Cette nouvelle loi sera formellement adoptée le 1er juillet et il y a une période de transition de six semaines pendant laquelle les pays peuvent mettre en œuvre le nouveau règlement. L'UE fournira un soutien financier et technique à ses États membres pendant la mise en œuvre et l'exécution du programme.

Cependant, avoir un certificat n'est pas une condition de voyage pour les personnes non vaccinées au sein de l'UE ; le droit de libre circulation des personnes non vaccinées n'est pas enfreint.

Certains des pays de l'UE sont techniquement (avec le certificat numérique) prêts pour les voyages d'été :

  • Bulgarie
  • Croatie
  • Danemark
  • Allemagne
  • Grèce
  • Pologne.

Les autres États membres sont en train de se préparer pour la saison touristique estivale.

Peut-être qu'une fois que de plus en plus de pays auront une meilleure maîtrise de la pandémie, nous pouvons nous attendre à un certificat/passeport de vaccin standard reconnu par plusieurs pays et permettant des voyages non essentiels.

Mais n'oubliez pas prévoir des séjours remboursables et flexibles car le Covid nous a montré à quel point cela peut être imprévisible. Assurez-vous également de répondre à toutes les dernières exigences de votre pays de destination avant de réserver des plans de voyage.


Partagez votre expérience, participez à la discussion et laissez des commentaires sur notre forum ICI.


Facebook Twitter LinkedIn Pinterest WhatsApp Addthis

Rubrique:
Actualités

Auteur: KashGo
Expat Mum in the Desert...
Outils:


Pour les autres discussions, avis, questions, opinions, rencontres, etc...: merci d'utiliser le forum.


Plus d'articles