De la France vers l'Angleterre (Bristol) ... puis plein d'autres pays: Langonaute



Publié le 2020-12-07 10:00:00
Bristol - Crédit: Langonaute

Je m’appelle Séverine, je suis originaire de la Provence et après 13 années à faire et défaire des cartons, mon époux et moi avons tout juste posé nos valises dans les Cévennes.

Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?
Depuis mon adolescence je rêvais d’aller vivre en Angleterre. Il y a 13 ans, on a donc décidé d’aller vivre à Bristol pour deux ans, qui se sont transformé en 6 (suivis d’autres séjours pour un total de 8 ans) ! Et ce n’était que le déclencheur de nombreuses aventures. Espagne, Japon, année sabbatique… On a pris goût au voyage, aux rencontres et aux découvertes.

Japon - Crédit: Langonaute

Comment avez vous été touché par la crise du Covid-19 ?
Nous sommes rentrés en France en décembre 2019. À ce moment là on hésitait encore entre s’installer ou prendre une année sabbatique - chose que nous avions déjà fait en 2015. Finalement, on a choisi la première option.

Donc à bien y réfléchir, on est incroyablement chanceux. L’année où le monde est paralysé est justement l’année où l’on a décidé de ne pas bouger.

Quelles ont été les consignes mises en place dans votre pays de résidence ?
Étant en France je pense que la situation est bien connue de beaucoup de francophones. Mais pour les autres qui seraient hors de France je dirais que le confinement de 2 mois en début de crise a été plutôt bien suivi et accepté comme la meilleure solution pour se débarrasser rapidement du virus. Seulement voilà, plusieurs mois plus tard il est toujours là, et les consignes ont de moins en moins de sens. La population a donc de plus en plus de mal a accepter les décisions prises.

Comment gagnez vous votre vie ?
Je suis professeur d’anglais pour adultes. Une compétence que j’ai acquise en passant le CELTA en 2017 à Bristol. C’était alors la meilleure chose à faire puisqu’on partait vivre au Japon pour le travail de mon époux, et mon expérience en recrutement - malgré un anglais impeccable - ne m’aurait pas permis de trouver du travail. D’autant plus que nous étions à Nagoya, et non à Tokyo. Prof d’anglais c’était parfait.

Aujourd’hui cette expérience me permet d’enseigner en ligne et ainsi garder une certaine liberté de temps et de mouvement.

Quelle est votre opinion personnelle sur la façon dont la pandémie est actuellement gérée?
Même si je regarde ce qui se fait en Angleterre, il est difficile de savoir comment c’est vécu de l’intérieur. Et pour la France il me semble que la communication n’est pas bonne. En France comme ailleurs, toute la communication est maintenant faite sur le nombre de cas, et non sur le nombre de personnes ayant des symptômes. Il est donc évident que les chiffres augmentent, mais il me semble que ce ne sont pas les bons chiffres. C’est comme comparer le nombre de cas par pays, au lieu de les ramener à un pourcentage de la population. Ça ne veut rien dire. Et c’est probablement là que ça pêche. Par contre cette façon de comparer n’est pas exclusive à la France. J’avoue que je ne comprends pas.

Comment gériez-vous la relation avec votre famille dans votre pays d'origine ?
Lorsque nous étions expatriés, la grande majorité de nos contacts avec les proches se faisaient à travers les réseaux sociaux; appels Messenger ou WhatsApp. C’est d’ailleurs assez amusant de voir leur évolution rapide. Lorsque nous avons quitté la France  il y a 13 ans, Facebook débutait tout juste et les smartphones n’existaient pas. On avait alors des cartes prépayées pour appeler à l’international à travers un numéro spécial. Dit comme ça ça fait archaïque mais c’était bien le XXIè siècle!

Quelle est la chose que vous préfériez en tant qu'expat à Bristol?
Le rythme de vie. Pour en avoir discuté avec les autres français à Bristol, la vie à l’anglaise est un pur plaisir. Par rythme j’entends les horaires de travail et la vie en dehors du travail. Ici pas question de faire du “présentéisme”. Au bureau on commence tôt et passé 17h il n’y a plus grand monde. Ça permet d’avoir ensuite du temps pour soi. Boire un verre, faire un activité, profiter de la famille. La qualité de vie compte beaucoup.

Et quelle est la pire des choses pour un expat à Bristol?
L’absence d’un vrai été. Il y a des beaux jours mais rarement consécutifs. Les soirées sont toujours fraîches et la météo trop variable pour faire des plans. Bottes en caoutchouc indispensables! Peut-être que pour des français du nord c’est gérable, mais le soleil de Provence m’a souvent manqué.

Qu'est ce qui vous a le plus manqué ?
Quand on est arrivés, j’aurais dit le vrai pain. Le pain Harrys c’est bien gentil mais un bon pain frais avec une croute croustillante et une mie bien tendre c’est indétrônable. Mais les temps ont changé et maintenant la variété de pains disponible est top.

Je dirais donc, des légumes qui ont du goût. C’est bête à dire mais tout n’est pas dans l’apparence.

Qu'aviez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre nouvelle vie ?
J’ai pris des cours de théâtre. Mais je pense que la meilleure source d’intégration pour moi a été le travail. Discuter et sortir avec les collègues c’est à la fois un bon moyen de s’intégrer, mais aussi un excellent moyen de découvrir la culture.

Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange en Angleterre ?
Faire la queue. On a bien dit étrange, pas mauvaise. C’est absolument génial voire flippant, à quel point les Anglais font la queue. Ça évite beaucoup de bousculades, j’adore!

Mais quand on arrive de France où il faut jouer des coudes au milieu du troupeau, ça fait tout drôle.

Qu'est-ce qui est un mythe sur l'Angleterre ?
La nourriture. Certes ce n’est pas la même qu’en France, mais on mange très bien en Angleterre. Les English breakfast et Sunday roasts sont un régal!
Le porc avec une sauce aux pommes c’est super bon, et l’agneau sauce à la menthe n’est pas en reste.

Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
La vie à Bristol est une expérience incroyablement enrichissante sur tellement de points différents que je suis sûre d’en oublier. Les relations humaines - on ne fait pas la bise, par contre un hug pour se dire au revoir c’est normal - les règles de vie en société, la nourriture, le rapport au travail, et bien sûr pour ceux que ça intéresse, le riche patrimoine historique et la nature, sont autant de choses qui rendent la vie à Bristol mémorable.

Ce n’est pas pour rien qu’après nos 6 premières années, Bristol a chaque fois été notre point de chute avant une nouvelle aventure!

Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?
J’ai débuté le blog en 2019 avec dans l’idée d’apporter mon expérience d’apprentissage de langues étrangères à ceux qui se lançaient dans l’aventure. L’idée était en parallèle d’apprendre moi aussi une nouvelle langue et ainsi de tester différents outils.

Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?
Le blog m’a permis de réfléchir à l’avenir. J’ai eu du mal au début. Et après mûre réflexion, j’ai décidé de recentrer le blog sur l’anglais. Pour moi le meilleur moyen d’aider les autres c’est de leur faire profiter de mon expérience concrète, plutôt que de découvrir ensemble.

Je suis prof d’anglais, autant utiliser ça! J’ai travaillé pendant 5 ans comme recruteur en Angleterre, et avant ça j’étais dans l’ingénierie. Je peux donc aider les futurs expatriés, et ceux qui ont besoin de l’anglais au travail, à améliorer leur anglais pro.

Et depuis que c’est plus clair pour moi, le blog a plus de sens. Un podcast est venu s’ajouter à ça, et je reçois maintenant des messages de personnes qui apprécient le blog et le podcast. Savoir que ça aide tout en ayant du sens pour moi, c’est absolument génial!

Patagonie - Crédit: Langonaute

Blog LinkLa fiche du blog : Langonaute


Guide de l'expatriation à Londres, en Angleterree
Pour en savoir plus sur la vie en Angleterre, lisez notre guide:
Guide de l'expatriation à Londres et en Angleterre


Pour vous aussi être sélectionnés pour un entretien publié sur le site, ajoutez votre blog sur BlogExpat.com

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Addthis

Rubrique:
Entretiens

Auteur: EasyExpat
Editorial Team :)
Outils:


Pour les autres discussions, avis, questions, opinions, rencontres, etc...: merci d'utiliser le forum.


Plus d'articles