Politique de Milan

Outils:

Le pouvoir politique, régi par la Constitution de 1948, est réparti entre le Parlement, qui détient le pouvoir législatif, et le Conseil des Ministres pour l'exécutif. Le Parlement est composé de la Chambre des députés (630 membres), élue par le peuple au suffrage universel, et du Sénat, composé de 315 membres élus par région et de 11 membres à vie. Le gouvernement, qui doit avoir la confiance du Parlement, est assuré par le Conseil des Ministres, avec à sa tête le Premier Ministre. Le Président, Chef de l'Etat, est choisi par le Parlement. Le pays est divisé en 20 régions, subdivisées en 94 provinces. Chacune des 20 régions du pays fonctionne également avec des parlements et un gouvernement aux pouvoirs limités. En 1989 le système judiciaire italien a été sensiblement modifié, prenant en compte les contre-interrogatoires des témoins et la présomption d'innocence.

En 1983, le Parti Socialiste pris le pouvoir avec comme Premier Ministre Bettino Craxi. Pour tenter de relancer l'économie, Craxi mis en place un nouveau budget d'austérité, incluant des augmentations d'impôt, des coupes dans les services public, et un ajustement des salaires. Craxi a dirigé le gouvernement pendant quatre ans, jusqu'à sa démission en 1987 et son remplacement par le démocrate Christian Giovanni Goria. Ciriaco De Mita succéda à Goria en 1988, et fut lui-même remplacé en 1989 par Giulio Andreotti, qui à l'âge de 70 ans devint Premier Ministre pour la sixième fois. En 1991 le Parti Communiste Italien a changé son nom en Parti Démocratique de la Gauche. Lors des élections de 1992 les Démocrates Chrétiens se sont maintenus au pouvoir grâce à leur coalition avec les socialistes, les libéraux, et les démocrates sociaux. Le socialiste Giuliano Amato fut nommé Premier Ministre.

Les enquêtes sur les affaires de corruption, commencées en 1992 et dirigées par Amato, ont mené à l'arrestation de centaines de figures du monde politique et des affaires et à des recherches sur beaucoup d'autres, y compris plusieurs chefs de parti et anciens Premiers Ministres. En 1993 le Premier Ministre Amato a démissionné et Carlo Azeglio Ciampi, à la tête de la Banque Centrale d'Italie, lui a succédé. En outre, la loi sur la représentation proportionnelle au parlement a été modifiée. Le Parti Démocrate Chrétien a changé son nom en Parti Populaire Italien en 1994, mais après une scission en 1995, la faction centre-droit est devenue le Parti Démocratique Chrétien Uni.

Lors de nouvelles élections en mars 1994, la coalition des conservateurs et des néo-fascistes a gagné une majorité au parlement. L'industriel billionnaire Silvio Berlusconi du nouveau parti conservateur Forza Italia est devenu Premier Ministre, mais son gouvernement de coalition s'est désagrégé en décembre. Lui a succédé un gouvernement de centre-gauche non politique sous Lamberto Dini, puis, après des élections en avril 1996, un gouvernement de centre-gauche sous Romano Prodi incluant le Parti Démocratique de la Gauche. Après une série de bouleversements et de mesures d'austérité mises en place pour préparer le pays à son entrée dans l'Union Economique Européenne, le gouvernement de Prodi s'est effondré en octobre 1997. Massimo D'Alema du Parti Démocratique de la Gauche, est devenu Premier Ministre à la tête d'un nouveau gouvernement de coalition (la coalition de l'Olivier) qui comprenait sept partis politiques. Après 2 ans à la tête du gouvernement, dirigeant le pays dans le sens de la rigueur économique pour lui permettre de pouvoir faire partie de la future Zone Euro, Amato a réussi son mandat de Premier Ministre. Toutefois le gouvernement est demeuré impopulaire et, de nouveau, Forza Italia a gagné l'élection en mai 2001 et Silvio Berlusconi est redevenu Premier Ministre.

Le Parlement a nommé l'ancien Premier Ministre Ciampi Président en mai 1999, remplaçant Oscar Luigi Scalfaro, qui était en poste depuis 1992.

Mise à jour 11/04/2004

Articles liés :

Outils:

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest WhatsApp Addthis

Services Partenaires

Learn a language

Babbel est un succès international avec des millions d'abonnés actifs et est classée première entreprise innovante au monde dans le domaine de l'éducation.

Pourquoi Babbel ?

Apprenez et révisez à votre rythme: compatible mobile, tablette ou ordinateur, avec des leçons d'environ 10 à 15 min.

Cours conçus par des experts: apprenez les bases ou concentrez-vous sur des sujets tels que les voyages, la culture ou les affaires.

Commencez à parler tout de suite: apprenez à parler une nouvelle langue de manière naturelle et conversationnelle.

Chaque apprenant est différent: chaque cours est basé sur votre langue maternelle et vos intérêts personnels.

Souvenez-vous de tout: Babbel utilise des techniques cognitives éprouvées qui déplacent un nouveau vocabulaire dans votre mémoire à long terme.

Affinez votre prononciation: entraînez-vous à parler et améliorez votre prononciation grâce à la technologie de reconnaissance vocale.

Essayez Babbel gratuitement dès aujourd'hui

L'inscription à Babbel est entièrement gratuite et la première leçon de chaque cours est GRATUITE (selon la langue que vous choisissez, cela représente 30 à 80 leçons gratuites!).

Si vous souhaitez un accès complet aux cours de Babbel, choisissez simplement un abonnement qui vous convient le mieux. Achetez en toute confiance: garantie de remboursement pendant 20 jours!


Avez-vous des commentaires personnels ou des informations à apporter à cet article ? Ajoutez votre commentaire.


Retrouvez plus de définitions et des réponses sur vos questions générales sur l'expatriation dans nos FAQ d'expat (Foire Aux Questions).

Allez sur le Forum pour discuter de politique de Milan, panorama.