Comment préparer son expatriation à Johannesburg

Outils:
TRADUCTION AUTOMATIQUE : Cet article a été traduit par un système automatique, c'est-à-dire sans aucune intervention humaine. Easy Expat propose ce type d’articles en complément de ceux traduits par des traducteurs. [powered by ]
Version en anglais ici.

Lorsque vous décidez de vivre à l'étranger, vous avez généralement besoin d'informer votre centre des impôts de votre changement d'adresse.

Si vous gardez une adresse dans votre pays précédent vous pouvez toujours payer votre impôt dû à terme. Toutefois, si vous déplacez des meubles, vous pouvez être nécessaire de montrer des preuves de l'impôt payé. Il est fortement recommandé que vous contactez votre bureau local des impôts pour plus de détails.

La section suivante est destinée uniquement pour référence. Nous vous recommandons fortement directement contact avec l'ambassade pour la plupart des informations à jour.

Mise à jour 27/11/2008


Outils:

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Addthis

Services Partenaires

Lorsque vous vous installez à l’étranger vous allez au devant d’un grand changement. Vous avez un million de choses à penser et encore plus à gérer ! Nous vous proposons de sélectionner un petit nombre d’entreprises de qualité pour vous : cela peut vous aider à faire votre choix en toute sérénité.

Les entreprises de notre réseau de déménagement international sont à même de déplacer vos meubles et biens à Johannesburg et partout dans le monde.

Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez jusqu'à 5 devis de diverses entreprises de déménagement. Ce service gratuit vous aidera à choisir l’entreprise qui convient le mieux à vos besoins et à votre budget.


Avez-vous des commentaires personnels ou des informations à apporter à cet article ? Ajoutez votre commentaire.


Retrouvez plus de définitions et des réponses sur vos questions générales sur l'expatriation dans nos FAQ d'expat (Foire Aux Questions).

Allez sur le Forum pour discuter de comment préparer son expatriation à Johannesburg, le départ.